C’est un « livreur de lait » qui a inventé la souffleuse à neige

Par Jacques Laplante

C’est un « livreur de lait » qui a inventé la souffleuse à neige
Plusieurs croient, à tort, que c’est Joseph-Armand Bombardier qui a inventé la souffleuse à neige. En fait, M. Bombardier a inventé une façon de se servir de la neige (motoneige), alors que la façon de s’en débarrasser revient plutôt à un autre Québécois, Arthur Sicard, (1876-1946) originaire de Montréal, plus précisément SaintLéonard-de-Port-Maurice, devenue plus tard Saint-Léonard.
Arthur Sicard a grandi sur une ferme laitière et l’une de ses tâches consistait à livrer le lait. Le job était ardu l’hiver, même que, parfois, lors de grosses tempêtes, la livraison était carrément impossible. Plutôt que de maudire l’hiver, l’ingénieux Arthur Sicard inventa, en 1925, une superbe machine : la souffleuse à neige.
Le jeune homme de 19 ans avait eu cette idée en s’attardant au fonctionnement d’une moissonneuse-batteuse. Débrouillard, il avait réussi à incorporer un système semblable à une camionnette qu’il avait munie de quatre roues motrices, de deux vis sans fin à l’avant, puis d’un tuyau installé sur le côté.
La première souffleuse au monde venait de naître. L’incroyable machine pouvait souffler la neige à plus de 25 mètres. C’était extraordinaire!
La première commande vint de la Ville d’Outremont qui acheta l’une de ces incroyables machines en 1927. Montréal suivit l’année d’après avec « deux machines à enlever la neige », au coût de 13 000 $ l’unité. On connaît la suite. L’entreprise Sicard, d’abord installée sur la rue Bennett à Montréal et plus stard à Sainte-Thérèse – quelques kilomètres plus au nord – , fut l’une des plus florissantes au Québec. L’entreprise fut achetée en 1968 par la compagnie PACCAR, fabricant des camions Peterbilt et Kenworth. PACCAR céda quelques années plus tard la section des souffleuses à SMI de Watertown (New York).
La première souffleuse à neige de M. Sicard est au Musée des Sciences et des Technologies à Ottawa et pour ce qui est de son inventeur, disons qu’il a cessé de livrer le lait peu de temps après son invention… 6

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *