StoneHaven Le Manoir renaît

PAR STÉPHANE BERGERON

Fermez les yeux et imaginez un manoir construit en 1908 niché dans un écrin de nature au bord d’un lac! Voilà ce que propose StoneHaven Le Manoir de Sainte-Agathe-des-Monts, le plus récent coup de cœur de l’industrie québécoise hôtelière.
Après plus de trois années de rénovations majeures, ce lieu historique renaît pour le plus grand plaisir des vacanciers, touristes et excursionnistes. Et si la grande ouverture est prévue au cours de l’été, sachez que les gens des environs ont tôt fait de se réapproprier ce joyau du village. «On a rouvert le 1er mai 2018 pour la célébration d’un mariage», indique le directeur général, Michel Tremblay.
Cet hiver, la Chambre de commerce du Grand Sainte-Agathe y tenait un grand bal soulignant son 85e anniversaire d’existence… dans un décor qui n’était pas sans rappeler l’année de sa fondation en 1933. Tout récemment, c’était au tour des finissants de la Polyvalente des Monts de s’offrir la vie de château pour leur bal de fin d’année.


À couper le souffle! Franchir les portes de ce magnifique manoir de style
élisabéthain, inspiré de l’architecture de la Renaissance, vous transportera littéralement au début du dernier siècle.
«L’hôtel est illuminé par ses mille et un lustres d’une grande beauté», souligne fièrement M. Tremblay, ajoutant au passage que le propriétaire Georges Coulombe, un grand protecteur du patrimoine, a soigneusement choisi chacun des tableaux et des meubles anciens qui décorent les lieux. «Tout le mobilier acquis dans les encans et auprès d’antiquaires lors
de ses nombreux voyages à travers le pays et les États-Unis a trouvé une place de choix au Manoir. Ce que M. Coulombe désirait le plus ardemment, c’est lui redonner ses lettres de noblesse.» Et c’est parfaitement réussi! Chaque meuble antique a été restauré avec grand soin et attention. Si bien que feu Douglas Lorne McGibbon, ce richissime industriel et homme d’affaires montréalais qui a fait construire cette résidence aux allures de château sur un domaine de 525 acres, doit se trémousser d’aise aujourd’hui dans sa tombe.
34 chambres Inaugurées ce printemps, les 34 chambres et suites offrent un confort inégalé à la faveur d’un lit douillet, d’une literie de haute qualité, d’oreillers et couettes signés Marie-L’Oie et de produits de bain Molton Brown, cette marque britannique reconnue pour ses parfums.Et c’est sans compter la vue imprenable qu’elles offrent sur les jardins, la montagne et, selon la chambre, sur le lac des Sables. Quant aux suites, elles sont équipées d’une salle de bain spacieuse d’une blancheur étincelante et d’un salon où peuvent dormir les enfants ou des invités.


Jardins et spa
Impossible de parler de StoneHaven Le Manoir sans évoquer ses jardins majestueux qui confèrent au domaine un caractère très européen.
Également, les amateurs de bains nordiques pourront profiter d’un circuit de thermothérapie alternant le chaud, le froid et la détente dans un environnement de rêve.
Dans la même foulée de bien-être, la massothérapie et les soins esthétiques et corporels s’ajouteront à l’offre de services disponibles.


Lac et montagne
Les amateurs de plein air seront évidemment servis à souhait grâce à un accès direct au lac des Sables et à 140 acres de nature en montagne. Au sommet de celle-ci se déploie d’ailleurs l’un des plus beaux points de vue des Laurentides.
Été comme hiver, les sentiers sont entretenus par le centre de plein air du Camping Sainte-Agathe, nommément les pistes de ski de fond et les sentiers pour la raquette.


Mission
«Si je contribuais à travers StoneHaven Le Manoir à faire revivre le riche passé de Sainte-Agathe-des-Monts, ma mission serait accomplie», affirme son propriétaire Georges Coulombe. Faut-il rappeler que cet endroit de villégiature, reconnu comme la plus ancienne station touristique de la région des Laurentides, a déjà été fréquenté par les bonzes du cinéma hollywoodien du temps de M. Douglas Lorne McGibbon. Incidemment, ce dernier avait, entre autres, pour grand ami William Fox, le fondateur en 1915 de Fox Film, devenu par la suite 20th Century Fox. Parmi les aménagements, notons une salle de bal, plusieurs salles de réunion, une salle multimédia et une cuisine ultramoderne dirigée par Sylvio Alonso, un brillant jeune chef d’origine française à qui la direction a confié le soin de concocter un menu digne des plus grands établissements hôteliers de la province.


Un privilège
En poste depuis 14 mois, le directeur général de l’établissement, Michel Trem blay, se trouve privilégié de pouvoir travailler avec des visionnaires aussi inspirants que Georges Coulombe et Guylaine Brault, vice-présidente et copro priétaire. Auparavant, M. Tremblay avait occupé pendant 11 ans la direction générale du Quintessence, l’hôtel boutique 5 étoiles situé au cœur du centre de villégiature Tremblant. «Le projet est emballant, dit-il au sujet de StoneHaven Le Manoir. Je suis tombé en amour avec l’endroit qui deviendra rapidement un grand classique du Québec.»

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement