T’avais raison grand-mère!

Par Jacques Plante

Ma grand-mère Laplante, Élisa de son prénom, femme d’une grande douceur et remplie de sagesse, n’a jamais cru que l’homme avait marché sur la lune.
Je me rappelle encore très bien cette journée du 21 juillet 1969 lorsque Neil Armstrong, commandant de la mission Apollo 11, a mis le pied sur la Lune. Nous étions tous rivés au téléviseur à regarder des images en noir et blanc, mais pas vraiment claires. Mais on l’a quand même vu, le super commandant Armstrong, marcher, sautiller, devrais-je dire, sur la surface
lunaire.
Nous étions tous en admiration devant ce grand héros. En fait, pas tous; il y avait Élisa qui n’était pas du tout impressionnée par ce haut fait de la science. Grand-mère ne l’était pas car elle ne croyait pas ce que Radio-Canada nous montrait. « C’est encore une histoire des Américains, disait
elle. Ces gars-là sont cachés dans un coin désert aux États- Unis et on les filme pour nous faire croire qu’ils sont sur la Lune. C’est pas vrai, cette histoire-là », affirmait, sûre d’elle, ma grand-mère adorée.
Faut dire que, à cette époque, les aînés avaient de drôles de réactions lorsqu’il s’agissait de sciences et technologie. Par exemple, Mme Robert, voisine et amie de grand-mère, se coiffait et revêtait toujours de beaux vêtements avant d’ouvrir son téléviseur. « Si je peux les voir, ils peuvent me voir aussi », affirmait-elle avec conviction. C’est aussi Mme Robert qui aspergeait les murs de sa maison d’eau bénite lorsqu’il y avait un orage.
Quand ces deux-là jasaient ensemble, c’était du joli! Mais ça nous faisait sourire. Et on a souri encore plus lorsque grand mère a dit que, « un jour, en plus de parler au téléphone, on pourrait voir la personne à qui l’on parle. » C’était « flyé » comme prédiction à une époque où le guichet automatique n’existait pas encore. Comment en arrivait-elle à croire cela,
elle qui doutait d’Apollo 11? Allez savoir!
Mais t’avais raison grand-mère! Il a fallu une bonne quarantaine d’années avant que ça arrive, mais ça y est. Grâce à FaceTime et Skype, on peut se parler et se voir en même temps, comme tu l’avais prédit. C’est toi qui doit sourire maintenant!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Advertisement